Banniere  
 
  hdp  
   
 
 
Flux RSS
 
 
 
FR La rentrée des GIX Le 10 Septembre 2013 à 15:55
Bonjour chers lecteurs,

Et voilà !! Comme chaque année nous y sommes... Les jours rétrécissent, le soleil se fait plus rare, les températures baissent, les supermarchés s'emplissent de fournitures scolaires en tout genre, la brise matinale nous apporte dans l'air comme une odeur de colle Cléopâtre toujours aussi peu collante, mais ô combien appétissante à tel point qu'on en mangerait presque. Les marmots renfilent leurs salopettes toutes neuves, leurs bretelles et leur dix kilogrammes de cartable pour aller gaiement se faire bourrer le mou s'instruire et étancher leur soif avide de connaissances, tandis que les parents, las, déambulent dans les rues, les bras pendant, affublés d'un air nostalgique sur les vacances passées et déjà dépassées, se prenant à rêver aux futures qui leur semblent tellement lointaines...

Comme vous l'aurez deviné, c'est la rentrée ! Pour l'occasion, Happexamendios du groupe Génération IX revient vers nous avec pas moins de quatre patchs de traduction (trois sur NES et un sur Super NES), histoire d'égayer un peu cette période si cruelle de remise dans le bain quotidien.

Pour commencer comme un chat, donc "en beauté" (et désolé pour ce jeu de mots douteux, mais j'ai le droit pour ma première news), nous nous retrouverons propulsés dans les basques du basketteur américain de renom, Shaquille O'Neal (oui, oui, le nabot, là !), qui nous entrainera pour nous faire découvrir sa passion favorite réduite en un seul mot : BASSSSK... Eh bien non !! Vous avez tout faux : ce n'est pas le BASKET, mais la BASTON (la gaffe ou la baffe, au choix)... Shaq Fu est un jeu de combat sorti en 1994 sur Super NES, développé par Delphine Software International et édité par Electronic Arts. Dans le mode histoire, vous y incarnerez Shaquille O'Neal qui sera dès lors, pour une obscure raison que nous ne vous révèlerons pas dans le but de ne pas trop vous spoiler, aspiré dans une autre dimension et qui aura pour ultime but de défourailler onze créatures en fesse-2-fesse. Concernant le mode multijoueur, vous aurez le choix d'incarner, en plus de notre héros, un panel de six personnages allant du chat extra-terrestre à la momie magicienne, en passant par la prêtresse vaudou. On notera néanmoins, en comparaison avec la version Mega Drive, qu'un perso sélectionnable du mode multijoueur est aux abonnés absents, sans réellement connaitre les tenants ni les aboutissants de cette disparition.

Screen Screen

Passons maintenant à un petit jeu de plateformes/action à la difficulté ardue, nommé Amagon. Développé et édité par Sammy sur NES en fin d'année 1988, vous incarnerez Amagon, convié à partir enquêter sur une île infestée de vilains méchants monstres pas beaux, accompagné de votre précieuse mitraillette aux munitions limitées. Six niveaux vous attendent et vous demanderont un grand acharnement pour en venir à bout. Vous trouverez en chemin quelques ressources comme des munitions ou autres objets vous permettant de vous transformer en Megagon, un Amagon sous stéroïdes qui ne demandera qu'à faire un carnage autour de lui.

Screen Screen

Si vous avez les crocs, il est temps pour vous de faire parler vos instincts primaires et bestiaux, laissez-vous pousser la touffe, soyez velus parce que vous le valez (ou l'avalez) bien !! Werewolf - The Last Warrior est un jeu d'action développé et édité par Data East sur NES en 1990. On sent qu'ils se sont inspirés du hit arcade (puis Mega Drive) Altered Beast, ce qui n'est pas forcément un mal... Comme son nom le laisse présager, vous y incarnerez un loup-garou toutes griffes dehors en quête de justice, qui s'en va sauver un monde en proie à la mégalomanie d'un savant fou, usant de ses moult sous-fifres pour y répandre la désolation. Vous parcourrez onze niveaux dont certains vous offriront quelques embranchements (haut ou bas). Le héros pourra se transformer, à l'aide de bonus, en loup-garou ce qui aura pour conséquence de décupler ses facultés, sa vie et sa force. Ainsi, sous cette forme, vous pourrez vous accrocher aux murs, ramper dans des passages étroits, vous suspendre au plafond, etc. La forme humaine, moins puissante, vous permettra tout de même d'utiliser un tir spécial pour compenser. Bien qu'il ne soit pas dénué de défauts, le gameplay de ce jeu reste néanmoins intéressant et l'esthétisme plutôt réussi pour de la NES. On notera au passage, la participation au ROMhack de Bahabulle destinée à résoudre quelques menus détails récalcitrant en fin de traduction.

Screen Screen

Vous en voulez encore ? Vous n'avez pas encore eu votre dose d'horreurs ? Très bien, alors un p'tit dernier pour la route mais, après, ce sera tout, sinon vous ne trouverez plus le sommeil ! Il est temps pour nous de vous parler de viande froide... Oui je sais, c'est du réchauffé mais soit. Frankenstein - The Monster Returns est un beat'em all sorti sur NES en 1991, développé par Tose et édité par Bandai. Dans ce dernier, le monstre de Frankenstein décide de mettre à sac tous les villages qui croisent sa route. Bien entendu, le bon docteur ayant pensé à bien tout lui restituer dans sa grande mansuétude (je parle de ses membres pour ceux qui ne suivraient pas), la créature dans son ennui mortel (voir même cadavérique), s'octroie un peu de compagnie en enlevant la pauvre Emily, jeune donzelle du hameau promise à notre héros. Ce dernier ne pouvant supporter un tel affront, sort sa lame de son fourreau, l'aiguise, s'empresse d'enfiler son armure (à défaut d'autre chose), et part en croisade contre l'armée impie de la créature, pour s'en retourner bouter celui qui lui a odieusement substitué son aimée au moment où ça commençait à devenir... *hmm*... intéressant. Au programme, à travers les quatre stages du jeu, de nombreux boss et semi-boss, du vampire, du loup-garou, de la méduse et autres joyeusetés du genre à occire. Pour la petite anecdote, on notera toutefois que le héros se verra obligé de sortir l'artillerie lourde, alors que Franky vint sans, mais surtout Franky vainc sans (c'est bon bon bon !)...

Screen Screen

Bons jeux à tous !

Commentaires (6)

pinktagada - le 1 Octobre 2013 à 22:35
"Si vous avez les crocs, il est temps pour vous de faire parler vos instincts primaires et bestiaux, laissez-vous pousser la touffe, soyez velus parce que vous le valez (ou l'avalez) bien !"

Y'a que moi pour y voir des trucs sexuels ? Merci Lyan pour cette belle niouze :)
Lyan53 - le 2 Octobre 2013 à 06:09
Euh, non pas là... oO
Je ne dis pas qu'il n'y a pas de double-sens (volontaires) un peu plus bas dans la news (+ ds la partie Franky), mais cette phrase n'en a aucun de vraiment sexuel (si ce n'est peut-être l'emploi du mot "touffe") ^^
Les jeux de mots bidon sont surtout en rapport avec la manie du Lycanthrope de becter tout sur pattes et également sur le fait que sa transformation lui vaut un pelage soyeux et doux (même si il a une longue queue velue ! Celui-ci je te l'accorde :P )
pinktagada - le 2 Octobre 2013 à 09:53
Bon ben c'est moi :P, on se refait pas alors ^ ^
Ti Dragon - le 3 Octobre 2013 à 13:31
Et encore désolé pour le retard... On m'a dit que tu m'avais envoyé des MP, sauf que je ne suis pas repassé sur le forum depuis presque deux mois. Dans ce genre de cas, envoie-moi plutôt un e-mail :)

On en reparlera.
Lyan53 - le 3 Octobre 2013 à 21:44
Okay, ça roule Ti ! Faudra que tu me refiles en privé ton adresse mail usuelle alors :) (Ou au pire je la demanderai à Baha vu que ce message fait office d'autorisation :P )
Ti Dragon - le 5 Octobre 2013 à 21:36
Viens, je te fais découvrir les locaux de la T.R.A.F. :
http://traf.romhack.org/index.php?p=articles&aid=7

;)

Poster un commentaire

• Pseudo : (Vous pouvez vous connecter pour ne plus avoir à préciser cette info)
• Message :
• Test anti-bot :

 
 
   
   
   
 
News : La rentrée des GIX - TRAF v8