Banniere  
 
  hdp  
   
 
 
Flux RSS
 
 
 
News rapides
FR 06/01/2019 (10:21) : Eien no Filena v1.3 par Happexamendios (0 commentaire(s))
FR 15/11/2018 (18:02) : E.V.O - Search for Eden par Happexamendios (0 commentaire(s))
FR 15/10/2018 (14:18) : Phantasy Star Generation 2 par Happexamendios (3 commentaire(s))
FR Niouze de décembre - Chapitre 2 Le 5 Décembre 2018 à 17:07
Dimanche dernier vous étiez resté sur votre faim, n'est-ce pas ?
Ne niez pas, je le sais !

Le teaser de fin de chronique vous a empêché de dormir ?
Vous avez soulé tout le monde avec vos "Mais enfin, quelles merveilles la TRAF nous réserve encore ?" ??
Attendre cette nouvelle niouze vous a été aussi intolérable qu'apprendre que les Spice Girls se reformaient sans Victoria Beckham ?

C'est bien normal et il est grand temps de lever le voile sur ce qui avait été mis de côté, et vous n'allez pas regretter le voyage !


Cela faisait longtemps qu'il était attendu. Il en a été beaucoup question sur le forum, et après des années de travail il sort enfin...
C'eeeeeeest *roulements de tambour* live A Live !

Ce RPG fait partie des gros morceaux et aussi des gros projets de Generation IX. Pensez donc, 15 ans de boulot, c'est pas rien !

Ce jeu de rôle signé SquareSoft raconte l'histoire de 7 personnages vivant chacun à une époque différente, allant de la préhistoire au futur plus que lointain en passant par le moyen-âge ou le japon médiéval.

ScreenScreen

Chaque histoire possède sa propre spécificité ; par exemple l'époque "ninja" jouera sur le côté infiltration, la préhistoire demandera de communiquer sans parler (le langage n'existant pas encore), et ainsi de suite.

Une fois les 7 premières histoires terminées, 2 nouveaux chapitres apparaîtront l'un après l'autre afin de faire le lien entre tous.

Difficile de parler de toutes les qualités de live A Live, tellement il y en a : des graphismes sympathiques bien qu'un peu datés, de l'humour, un système de combat plus profond qu'il n'y paraît, des musiques variées et travaillées...

Bref, ce jeu tenait à coeur à pas mal de monde et il est enfin disponible en français.
Que dire de plus si ce n'est "Mais pourquoi vous êtes encore là au lieu d'y jouer ?"

ScreenScreen


Ha je sais! Vous voulez savoir quelles sont les autres pépites qui sont mises en ligne aujourd'hui, hein ? Bande de petits canaillous !

Après le "lourd" que j'avais annoncé dimanche dernier ; passons au "très lourd", mais pas dans le même sens !

Changement de registre complet avec Toxic Crusader.

Generation IX ayant déjà traduit l'opus Nes, il était logique de faire de même pour la version Game Boy. Autant dire que dans le genre "purge", ce jeu se pose là !

C'est bien simple ; ce jeu est tellement mauvais qu'il avait été oublié dans les cartons pendant plus d'un an ! Est-ce que ça valait la peine de l'exhumer, ça c'est un autre débat...

ScreenScreen

Vous et vos amis les Vengeurs Toxiques allez devoir parcourir des niveaux insipides afin de châtier le méchant-pas-beau-empêcheur-de-vivre-en-paix. Enorme intérêt du jeu (voire le seul) : la possibilité de sélectionner son héros parmi la Team Toxique.

Je n'en dis pas plus pour ne pas gâcher le plaisir de la découverte, mais vous avez intérêt à avoir l'estomac solide (ou être suicidaire).


Laissons de côté les machines de chez Nintendo et faisons un tour chez son concurrent direct et sa Master System.
Le premier jeu sera un bon gros shmup des familles, à savoir Power Strike 2.

Dans ce jeu, vous incarnez un pilote d'avion dans les années 30. La crise de 29 ayant laissé le monde sur le flanc, les pilotes sont devenus des pirates de l'air pour espérer subsister. Heureusement, il existe encore quelques courageux qui n'ont pas baissé les bras. Et comme par hasard ; vous en faites partie ! N'est-ce pas une heureuse coïncidence ?

ScreenScreen

Enfilez votre veste en peau de mouton retournée, vos lunettes d'aviateur et zou ! Grimpez dans le cockpit de votre coucou sur-armé pour descendre tous ces malfrats dans un jeu sympathique au possible, même si le gameplay est archi vu et revu (on ramasse des bonus, on tire partout en même temps, et on prend du plaisir sans se prendre la tête).

Le dernier patch d'aujourd'hui concerne Time Soldier, un jeu d'action sorti en 1989 qui avait été aussi traduit depuis un moment et complètement oublié.

Les voyages dans le temps étant à la mode à cette époque, c'était le thème idéal pour en faire un jeu vidéo. Dans Time Soldier, vous êtes le chef d'un commando dont cinq membres ont été capturés et retenus prisonniers dans des époques différentes allant de la préhistoire au futur lointain (tiens, ça me rappelle quelque chose, ça !).

ScreenScreen

Ni une ni deux, vous enfilez votre costume spatio-temporel et partez délivrer vos hommes dans un jeu d'action sans prétention.

Loin d'être inoubliable, Time Soldier est de ces jeux que l'on peut qualifier de "jetables". L'histoire n'est pas transcendantale, les graphismes sont dans la bonne moyenne et l'action suffisamment présente pour représenter un challenge et donner envie de continuer, mais on est très loin du goût de reviens-y propre à certains titres, genre... je sais pas, moi, live A Live, au hasard.


Faisons un rapide décompte :
- 4 patchs publiés dimanche dernier
- 4 patchs publiés aujourd'hui

Et la niouze précédente annonçait 11 patches ?

Ne criez pas à l'arnaque tout de suite car il reste effectivement 3 patches en réserve, dont un auquel je suis particulièrement attaché.
Je vous avais bien dit qu'on avait du trèèès lourd cette semaine ;)

FR Niouze de Décembre - Chapitre 1 Le 2 Décembre 2018 à 09:16
"Nom de Moi-même !"
Telle fut ma réaction en voyant la pile de patches qu'il me fallait mettre en ligne et chroniquer (entre les sorties déjà annoncées et les autres, j'en étais à 11). Ca faisait beaucoup...

Du coup, il a été décidé en réunion de rédaction de faire trois niouzes, histoire de faire durer le plaisir.

Terminus Traduction nous fait découvrir deux jeux à défaut des trois habituels afin de, je cite des sources sûres "préparer Noël". Nos enquêteurs sont sur le coup et fouillent leurs poubelles dans l'espoir de glaner quelques infos en avant première. Pour l'instant, à part un vieux Gala périmé, ils n'ont pas trouvé grand chose...


Ayant avoir traduit Great Battle 1 et 2, il était logique que l'ami FlashPV continue sur sa lancée avec, vous l'aurez compris, "The Great Battle 3".

Fidèle à ses habitudes, Banpresto remet le couvert avec son mélange hétéroclite de héros issus de la culture populaire japonaise.

Suite à une rencontre inopinée avec une météorite, le vaisseau de nos héros s'écrase sur une planète bloquée à l'époque médiévale. Conduits auprès du roi, ce dernier leur demandera de le débarrasser du sorcier malfaisant local.


ScreenScreen

Ici, il faudra faire fi de l'arsenal habituel ! Point de laser, et de trucs ultra modernes ; seules les épées, les masses et les lances seront disponibles pour venir à bout de ce beat'em all frénétique.


Le second patch produit par Kazan concerne quant à lui un genre assez peu représenté sur la 8 bits de Nintendo : le jeu de combat.

Joy Mech Fight est sorti lors des derniers jours de la Nes et exploite à fond le potentiel sonore et graphique de la machine.

Dans ce jeu, un scientifique détourne tous les robots du Japon afin de tenter de conquérir le monde. Mais heureusement, le docteur Little Ermin réussit à sauver un robot. C'est grâce à lui que vous allez affronter 7 autres robots afin de les soustraire à l'influence du scientifique fou.

ScreenScreen

Chaque robot vaincu vous permet de l'ajouter à votre équipe afin de venir à bout de la trentaine de mechas ennemis et sauver le monde.

Afin de prolonger le plaisir, la cartouche offre un mode histoire, un mode duel (contre l'ordi ou un ami) et même un mode spectateur. Et comme c'est mon jour de bonté, je rajoute des mouvements spéciaux propres à chaque personnage et deux modes de difficultés. C'est pour moi, c'est cadeau !

Si vous fréquentez le forum, vous aurez bien évidement remarqué la sortie de deux autres patches pour nos roms préférées.

Allez, c'est parti pour Rad Gravity !

Sorti sur Nes en 1990, ce jeu de plates-formes / exploration / action vous propose de faire un voyage dans le temps. Non pas via planète Marseille, comme l'aurait dit IAM, mais sur 8 planètes différentes afin de rallumer des super ordinateurs coupés par un super méchant.


ScreenScreen

Le jeu est connu pour son utilisation de la gravité, faisant marcher le héros au plafond.
Certes, les graphismes ne sont pas ce qui se font de mieux ; mais le jeu est attachant et assez varié pour inciter le joueur à en venir à bout.

En plus, le héros ressemble à Bruce Campbell, l'acteur délirant de Ash dans Evil Dead. Rien que pour ça, ça vaut la peine d'y jouer !

Merci à Seigneur_Ced pour ce patch qui, je l'espère, sera le premier d'une longue série.


Le dernier patch du jour est plus une grosse mise à jour qu'une traduction en tant que telle.
En effet, Soul Blazer était sorti officiellement en français en 1994, mais un certain nombre de coquilles s'étaient faufilées dans la rom, gâchant quelque peu le plaisir du jeu.

Ingo corrige donc tout cela, et quand on voit le readme, on voit qu'il y a eu un peu de travail...

Pour ceux qui ne connaîtraient pas ce jeu d'action RPG ; il fait partie de la "série" Soul Blazer, illusion of Time et Terranigma, les petites merveilles du duo Enix / Quintet.

Pourquoi série entre guillemets ? Tout simplement parce qu'ils ne partagent absolument pas le même univers, qu'à part la fonte de caractères et les développeurs ; il n'y a que peu de similitudes entre les jeux.


ScreenScreen

Dans Soul Blazer vous incarnez Blazer, le disciple du Maître, dont l'objectif est de sauver le monde. Mais de quoi ou de qui ? Ni plus ni moins que de Death Toll, le Maître du Mal, qui a accordé la richesse à un roi en échange des âmes de tous les êtres vivants. A vous donc de réparer cette infamie à grands coups d'épée.

Bien que répétitif, il offre une bonne durée de vie et une ambiance sympathique.


Voilà, c'est tout pour le moment...
Mais restez connectés, du lourd est prévu pour très bientôt... Et quand je dis "lourd", je devrais dire "Très lourd... :D
FR One piece of cake... Le 7 Novembre 2018 à 17:42
Enfin...
Enfin un patch qui ne vienne pas de chez nos copains de Terminus !
Il était temps*, hein ?

Aujourd'hui nous allons parler de Manga, de mâts et de membres qui s'étirent. Je précise tout de suite pour les esprits malsains : il ne s'agit pas du tout dernier Hentaï, non non non ! Pas de ça chez nous.

Il s'agit ici de One Piece., le shonen édité par Jump depuis, pffff ! Super longtemps. (1997, ça nous rajeunit pas tout ça...)

Dans cet épisode paru sur Game Boy Advance, nous allons retrouver Monkey D. Luffy dans sa quête du One piece, et plus précisément les 11 premiers tomes parus chez Glénat.

ScreenScreen

L'homme au chapeau de paille aura six zones divisées en 18 niveaux à parcourir au cours desquels il affrontera les traditionnels pirates et soldats de la Marine.

Bénéficiant de graphismes sympathiques et fidèles au manga, ce jeu de plates-formes vous permettra d'utiliser à foison les aptitudes élastiques accordées par le fruit du Gum Gum. Les commandes intuitives offrent de nombreuses possibilités de combos ou d'interactions avec le décor.

Malheureusement pour les fans du manga, Luffy est le seul personnage jouable et la durée de vie est très limitée (et ce ne sont pas les quelques quêtes annexes qui vont relever le niveau). Est-ce qu'on dit deux mots de la narration farfelue qui peut perturber les non connaisseurs de la série ? Ha ben je crois que c'est fait...

ScreenScreen

Cette traduction de commande effectuée par Killy, la "douce et merveilleuse PinkTagada"**, et Mellma (assortie des outils de RyleFury) avait surtout pour but d'élaborer un tutoriel afin de montrer que traduire un jeu est facile.
A cette fin, je ne peux que vous rediriger vers le tuto en question (ici) et vers les outils de RyleFury ()



* petit navire... Oui, je sais ; c'est pas terrible, mais la journée a été longue
** c'est pas moi qui le dit, c'est dans le ridmi ! Pour ma part, je ne vais pas tenter d'aller contre cet avis, je ne suis pas suicidaire...
FR ...et 1 qui nous font 3 Le 2 Novembre 2018 à 11:32
Toc toc...

[Bruit de porte qui grince]

- Moui ?
- Un bonbon ou une farce ??
- Mouais... Z'êtes gentils les gosses, mais Halloween c'est fini ! Quant aux bonbons, vous pouvez vous brosser, il y a bien longtemps qu'ils ont été mangés.

[Bruit de porte qui claque]


Bon, j'en étais où, moi ? Ha oui, les patches du jour...

Terminus Traduction a encore sévi et nous livre une petite mise à jour de leur site avec 2 patches et demi.

Je sais ce que vous pensez : "Deux patches et demi? Cela est contraire à la logique Terminusienne... Mais quelle est donc cette fourberie ? Serait-un signe annonciateur de la fin du monde ??"

Que nenni, cher lecteur avisé ! Il semble juste que leur site ne soit pas encore complètement mis à jour.

Est-ce qu'on parle du "demi patch", du coup ? Mon devoir de journaliste me l'impose, alors hop ! On dévoile le doss' du jour : il s'agit de "Shadow Blaster".

Voilà, c'est fait...

Par souci de discrétion (et tant que le patch ne sera pas sorti officiellement), nous ne montrerons pas d'image du jeu et nous ne dirons pas qu'il s'agit d'un jeu de plates-formes sorti sur Megadrive.

Ha ?! On me souffle dans l'oreillette que le lien a été corrigé. Bon, ben c'est parti pour le descriptif de rigueur...

Shadow Blasters est un jeu de plates-formes paru peu après la sortie de la Megadrive. Et qui dit "premiers jeux", dit "pas forcément terrible", et là on est en plein dedans.

ScreenScreen

Certes, le jeu permet d'alterner parmi les 4 héros afin de profiter au mieux de leurs aptitudes respectives, mais les graphismes sont un peu tristounets, les décors plutôt vides et les musiques pas franchement mémorables. Ne parlons pas du scénario, archi classique : un démon a libéré des hordes de monstres sur la planète. Heureusement, 4 héros parmi les plus grands guerriers du monde ont été recrutés afin de rétablir la paix.

L'intérêt principal du titre réside dans le fait de choisir l'ordre dans lequel on va parcourir les 6 premiers niveaux. Autre trait amusant ; si un personnage meurt ; ben... il meurt ! Il ne sera plus disponible pour la suite du jeu, ce qui peut compliquer quelque peu la donne.


Sans transition (et surtout par flemme d'en chercher une), on passe à Battle Kid - Fortress of Peril.
Sorti sur Nes en 2010, ce Homebrew est un jeu de plates-formes / action dans la lignée des MegaMan, Metroid et tout un tas d'autres.

ScreenScreen

Timmy, le héros du jeu, va parcourir un monde ouvert à la Metroid afin d'obtenir les items nécessaires à sa progression. Les niveaux quant à eux, s'inspire plus des aventures de MegaMan.

Faut-il parler de la difficulté ? Attention, ça risque de piquer car ce jeu est un "Die & Retry" de la pire espèce ! D'une difficulté plus qu'élevée, il va vous falloir des réflexes de Ninja pour progresser dans ce jeu qui porte bien son sous-titre de "Fortress of Peril". Heureusement qu'il y a des continues illimités...


L'autre patch est une adaptation d'un grand classique de l'arcade. Non, je ne veux pas parler de "Pac-Man" ou de "Space Invaders", mais de Killer Instinct.

Destiné à s'opposer à "Street Fighter II" et "Mortal Kombat", ce jeu de baston / boucherie / charcuterie sorti en 1994 en arcade a démontré tout le savoir-faire de Rare dans la modélisation 3D déjà vu dans la série des "Donkey Kong" sur Super Nintendo.

ScreenScreen

Programmer ce jeu sur la 16 bits de Nintendo était déjà une gageure (les graphistes ont dû expurger 80% des animations des personnages), alors autant dire qu'adapter l'adaptation pour tenir sur une cartouche de Game Boy était à la limite du déraisonnable.

"A l'impossible nul n'est tenu" comme on dit, mais la version GB a cruellement souffert du portage puisque le roster ne propose plus que 8 personnages au lieu des 11 habituels.
Heureusement les combos sont toujours présents, mais les limites de la console sont vite atteintes et le plaisir n'est clairement pas le même.

Toc toc...

[Bruit de porte qui re-grince]

- Quoi encore ?
- Un bonbon ou une farce ??
- Mais c'est pas vrai qu'ils sont revenus ?! Zvetlana, va me chercher le fusil à bisons. Quant à vous, dégagez de ma pelouse !!
- Raaaha ahaahahahahahaha
[Bruit de porte qui re-claque]

Enfin tranquille. Zvetlana ? Il reste des bonbons ??


FR Mais qui qu'c'est qui que r'voilà ? Le 14 Octobre 2018 à 10:02
J'ai à peine eu le temps d'entrer en phase d'hibernation que Terminus Traduction nous livre 3 patches tout beaux tout frais pour nos émulateurs qui devaient commencer à s'ennuyer depuis le mois dernier.

Mais jusqu'où iront-ils ??

Le temps de vérifier que j'ai le matos minimum pour la rédaction d'une niouze et c'est parti...
- Chamallows Choco ?... Check
- Coca frais ?... Check
- Musique ? Nightwish ? Thunderdome ?? Pigalle ??? Nan, y a mieux, bien mieux*  !


Plouf plouf, ça sera par toi que je commencera...
Vendu pour Great Battle II.

Ce jeu d'action sorti sur Snes en 1992 est le deuxième épisode (nan, sans rire ?) de la célèbre série de Banpresto.

ScreenScreen

Plutôt semblable au premier épisode déjà traité dans ce site de si haute tenue (ici pour être précis), il se singularise par le fait qu'il s'agit désormais d'un bon gros beat'em all des familles et que l'on peut y jouer à deux, ce qui est tout de suite plus fun.


On ne change pas de main, mais juste d'univers avec un autre épisode de la série des "Kunio-Kun" ; à savoir Nekketsu - Un combat de légende.

Le principe est simple : une arène, quatre personnages, deux modes de jeu ("histoire" ou "rumble") et de la baston en pagaille !

Passons vite sur le scénario prétexte (le héros est invité à participer à un tournoi), et concentrons nous sur le reste...
Il est possible de personnaliser son personnage et de choisir la date de naissance et son groupe sanguin. Généralement, ce genre de caractéristique est inutile, mais ici cela a son influence.

ScreenScreen

En effet, la date de naissance a un impact sur les attaques spéciales dont vous bénéficierez et certains signes sont plus "compatibles" entre eux que d'autres. Ce principe permet d'optimiser son équipe (exemple : Vierge et Sagittaire seront plus efficaces que Poisson et Gémeaux). A noter que le groupe sanguin et le nom du personnage ont aussi une influence sur les traits, tels que la vitesse, la force etc.

C'est pas la classe, ça ? Autant dire que cela offre une profondeur de jeu rarement égalée pour un simple jeu de baston. Et si je vous dis qu'il y a 3 fins disponibles, je parie que vous êtes déjà en train d'y jouer !


Pour changer des jeux parus sur les consoles de Nintendo, FlashPV s'est fendu d'un patch pour le parpaing bouffeur de piles de Sega**, j'ai nommé la GameGear.

Connu sous le nom de "Bad Omen" au pays de soleil levant, Devilish est un casse-briques*** qui a le mérite de renouveler le gameplay en proposant un univers typé "Enfer et ténèbres", ainsi que 2 raquettes à diriger afin d'orienter la balle au travers des huit niveaux du jeu.

ScreenScreen

Bien que court, ce jeu est amusant et l'ambiance Dark Fantasy change un peu des poncifs du genre.

Bref, encore du tout bon en attendant le mois prochain, et quelque chose me dit que c'est pas cette année que j'hibernerai tranquillou au fond de ma grotte...



* Perso, je suis fan. J'ai découvert ça ce matin, je sens que ça va me faire la journée :D
** Non, c'est pas du mauvais esprit ! Du tout du tout...
*** C'est le type de jeu idéal pour jouer sur un parpaing, vous en conviendrez.
FR Terminus, je descends tout le monde Le 20 Septembre 2018 à 18:06
Nom de ...
Mais... Mais c'est pas possible !
J'avais dit saignant, le beefsteak; pas cramé !!!
RAAAAAAAH !

Et voilà, je suis énervé ! Pu qu'à me passer les nerfs sur le premier truc qui passe...
Mais quoi de mieux pour se défouler qu'une bonne série de patches ?

Rangeons le punching-ball et rebranchons les manettes pour une bonne séance de bastonnage en règle grâce aux derniers patches de nos copains de chez Terminus Traduction.


Direction Flying Dragon et la Chine où un professeur d'arts martiaux se fait salement violenter par un gang qui lui vole ses parchemins sacrés. 6 ans plus tard, Ryuhi, son élève, est convié à participer à un championnat de sports de combat. Bien décidé à empêcher le gang de gagner le tournoi, il se précipite sur place pour tenter de récupérer les précieux parchemins et venger la mort de son sensei.

ScreenScreen

Le gameplay se décompose en deux phases bien distinctes. Les phases de voyage se déroulent en mode plates-formes permettant d'obtenir des objets utiles et finissant comme il se doit par un boss de circonstance. Les événements du tournoi se passent quant à eux en mode jeu de baston.

Fait amusant ; le jeu ne dévoile sa véritable fin que si vous le finissez deux fois et si vous trouvez toutes les boules de cristal (tiens, ça me rappelle quelque chose, ça...


[Inspiration, expiration...]
Humm, le stress commence à redescendre...

Allez, on continue avec Captain Comic, un bon petit jeu de plates-formes sorti initialement sur PC et qui n'aura pas connu les honneurs de la Nes.

En mission sur la planète Tambi, le capitaine Comic devra trouver 3 artefacts volés aux habitants de la planète Osmic.

ScreenScreen

Au fur et à mesure que l'on avance dans le jeu, les zones sont plus dangereuses et le capitaine devra utiliser son inventaire à bon escient. L'IA varie selon les adversaires; allant du simple blob qui rebondit bêtement aux créatures plus malignes qui vont chercher le héros et le suivre pour pouvoir l'éliminer.

Ca y est... la zenitude est en moi...
Mon corps est un temple donc mon âme est la gardienne.
Je ne fais plus qu'un avec la vie, l'univers et le reste...

Désormais aussi détendu et sage qu'un moine bouddhiste sous Tranxen, je vais évacuer les tensions résiduelles avec une petite partie de Double Dragon 3 sur Game Boy.

Afin de fritter le méchant le plus fort de tous les plus forts, les frères Lee vont tenter de trouver les pierres de Rosette.

Voilà, on ne va pas en dire plus car ce jeu est une véritable purge ! Le jeu est mou du genou, les graphismes sont entre le laid et le misérable, les sons parfaitement dispensables.. Je ne parle pas de l'IA est aussi évoluée qu'une greluche de téléréalité!

ScreenScreen

Bref, si vous cherchez un mauvais jeu qui arrive à vous faire honnir la série d'où il est tiré alors précipitez-vous sur Double Dragon 3, mais pensez à prendre un sac à vomi ça peut toujours servir.


pff...
Quel jeu pourri. Bon, du coup c'est l'heure de l'apéro.
Larbins, un coca-rondelle je vous prie.
Mais.. Mais c'est pas possible ?!
Pourquoi on peut rien avoir à boire de frais dans cette foutue baraque !!
RAAAAAAAAAH !
Je vais tous les buter !
 
 
   
   
   
 
News - TRAF v8